Agriculture biologique

Les flux rss du siteImprimer la page

Le Pacte BIO correspond à la déclinaison du Plan Ambition BIO en Nouvelle-Aquitaine. Il a été signé le 05 juillet 2017 entre la Région, l’Etat, l’Europe, la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, INTERBIO Nouvelle-Aquitaine et la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique (FRAB) Nouvelle-Aquitaine.

 

Pourquoi un pacte :

  • Donner de la visibilité aux professionnels jusqu'en 2020
  • Renforcer les partenariats
  • Apporter de la cohérence à l'action publique

    • Harmonisation des conditions de soutien entre les financeurs et publication d'appels à projets communs
    • Publication des conditions de soutien (MAB-CAB) pour la période 2017-2020
    • Résorption des retards de paiement des aides surfaciques pour fin 2018 Post 2020, augmentation des moyens et prise en compte des aménités environnementales dans la rémunération

  • Prendre des engagements collectifs
  • Soutenir les structures de développement et de recherche-expérimentation

    • La Région s'engage à faire progresser son soutien aux structures intervenant dans le transfert de connaissance, le conseil, l'animation et la recherche expérimentation
    • L'État s'engage à poursuivre son soutien aux acteurs de l'agriculture biologique

  • Fixer des objectifs partagés

Les objectifs du PACTE BIO

Objectifs de développement de la bio en terme de surfaces
  • 2020 : atteindre au moins 70 000 ha supplémentaires
    Soit près de 260 000 ha, 6,2 % de la SAU régionale
    Une ambition à 10 % de la Surface Agricole Utile (SAU) régionale à la fin de la PAC
  • 2027 : 20 % de la SAU dédiée à la Bio
Objectifs de développement du chiffre d’affaires
  • Atteindre 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2020
  • Déploiement et adaptation du label « Territoire Bio Engagé » au territoire de NA  
  • Élargissement et adaptation de la marque Bio Sud-Ouest-France en NA
  • Atteindre 20% de produits bio dans les cantines des lycées
  • Extension à NA d’un portail dématérialisé spécifique pour la RC qui devra associer tous les opérateurs et structures volontaires
Objectifs de développement de la consommation de produits bio locaux
  • Déploiement et adaptation du label « Territoire Bio Engagé » au territoire de NA
  • Élargissement et adaptation de la marque Bio Sud-Ouest-France en NA
  • Atteindre 20% de produits bio dans les cantines des lycées
  • Extension à NA d’un portail dématérialisé spécifique pour la restauration collective qui devra associer tous les opérateurs et structures volontaires

Les moyens mobilisés pour l’atteinte des objectifs

  • Modification stratégique du Plan de développement Rural : réabondemment de la maquette FEADER d’environ 20 M€
  • Révision des plafonds
  • Priorisation des agriculteurs biologiques dans la sélection du Plan de Compétitivité et d'Adaptation des Exploitations Agricole (PCAE)
  • Majoration de la Dotation Jeune Agriculteur (DJA) pour les installations en AB
  • Priorisation des projets Industrie Agro-Alimentaires (IAA) « bio » pour les aides aux investissements
  • Incitation à la conversion des fermes des lycées agricoles
  • Coordination des têtes de réseaux
  • Appel à Projets communs État/Région

Quelques exemples d’actions de développement

  • Les actions d’accompagnement : journées techniques, diagnostics, salons…
  • L’observatoire partagé de l’agriculture biologique (ORAB) avec la plateforme conversion bio
  • L’accès au foncier bio afin de limiter les risques de déconversions des terres lors des transmissions