Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, retour à la page d'accueil

L'agriculture en Nouvelle-Aquitaine

Flux RSSImprimer la page

Panorama de la première région agricole de France et d'Europe

Orientation agricole dominante des communes en 2010

1ère région agricole de France et d'Europe Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes (ALPC) rassemble 12 départements sur une surface totale de 84 000 km2, soit 15 ,5 % du territoire national.

La surface agricole utile représente 4,2 millions d'hectares (1er rang français avec 15 % de la SAU nationale) et la forêt 2,8 millions d'hectares (1ère forêt française).

Le chiffre d'affaires agricole est de 10,5 milliards d'€ (1er rang français, 15 % du chiffre national).

Une prédominance des productions végétales


Les productions végétales représentent 69 % de l'agriculture en ALPC contre 31 % pour les productions animales. Si l'ex Aquitaine et l'ex Poitou-Charentes affichent respectivement 75 % et 71 % en productions végétales, l'ex Limousin est, quant à lui, plutôt axé sur les productions animales avec 63 %.

Une agriculture diversifiée (source Agreste – Mai 2015)

L'agriculture de la région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes offre un paysage d'une grande diversité avec notamment des zones de plaines valorisant les grandes cultures, deux bassins de production viticoles autour de Bordeaux et Cognac et enfin l'élevage situé dans des secteurs où la culture des terres est plus difficile.

Avec 1,3 millions d'hectares, c'est ¼ des exploitations agricoles ALPC qui assurent la production en grandes cultures ; soit 1/3 de la surface agricole utile régionale (2ème rang français). 9 millions de tonnes de céréales sont produites annuellement. Maïs et blés sont les deux productions leaders avec 500 000 ha chacune. Le maïs étant plus présent en Aquitaine et le blé en Poitou-Charentes. En oléagineux, tournesol et colza représentent au total 700 000 t sur une surface de 350 000 ha.

Avec 16 % des exploitations ayant une orientation viticole, les produits issus de la vigne représentent ¼ de la production agricole ALPC. Les vignobles s'étendent sur plus de 228 000 ha. 90 % de la production est sous Appellation d'Origine Protégée. Outre les vins, la viticulture met également en avant une production d'eaux de vie, dont le Cognac qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 2 milliards d'€, (97 % à l'export).

54 % des exploitations ALPC sont concernées par l'élevage. Pour les ¾ d'entre-elles, il s'agit d'une activité principale, les autres étant en polyculture-polyélevage.

C'est en Limousin et dans les Pyrénées-Atlantiques que les élevages de vaches et de brebis allaitantes se concentrent (1er rang français pour les deux espèces). Cependant les ateliers viandes ovines et bovines sont également présents ailleurs. En caprin lait, la zone de production est strictement située au nord de la région (Deux-Sèvres et Vienne).

Pratiqué par des exploitations spécialisées, l'élevage porcin représente 2 % en valeur de la production régionale. Les volailles, quant à elles, occupent une place importante (7%) avec notamment les poulets de chair et les canards gras.

Avec 720 kilomètres de côtes ouvertes sur l'Océan Atlantique, la région ALPC met en avant une production importante de coquillages ; soit 38 % du total national réalisé par 1 091 entreprises. Les huîtres sont essentiellement issues de Marennes-Oléron et du Bassin d'Arcachon. Les moules proviennent de la Baie de l'Aiguillon. Le chiffre d'affaires annuel global est de 325 millions d'€.

Un enjeu social fort

L'âge moyen des exploitants agricoles en activité se situe entre 47 et 49 ans. Cependant les agriculteurs de plus de 55 ans sont plus nombreux que ceux de moins de 40 ans. Le renouvellement des générations constitue donc un enjeu majeur pour l'avenir.

L'agriculture régionale affiche 124 000 emplois à temps complet en 2013 (1er rang français, 17 % de l'emploi de la production agricole française).

Le nombre d'actifs par exploitation a augmenté passant de 1,3 en 2000 à 1,6 en 2013. En revanche, le nombre d'actifs par hectare a diminué de 3,23 en 2000 à 3,08 en 2013.

Le salariat agricole est en progression entre 2000 et 2010, gagnant 5,1 points (+ 3 au niveau français). Il représente 27% des actifs agricoles (contre 23 % en France).

Sur un plan plus global, les actifs salariés de l'agriculture et des IAA représentent 5 % de l'ensemble des salariés, contre 3 % au niveau national.

Une agriculture de Qualité

Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes compte 155 signes de qualité, soit 10,3 % des AOP françaises et 20 % des IGP (hors vins).

40 % des exploitations agricoles produisent au moins un produit sous SIQO (Signe Officiel de la Qualité et de l'Origine), contre 29 % en France.

5 % des exploitations sont certifiées Agriculture Biologique (5,2 % en France).

Les entreprises agroalimentaires, 1er secteur industriel de la région

Forte de 7 600 industries agroalimentaires et de 49 000 emplois dans ce domaine, la région ALPC réalise 28 milliards d'€ de chiffre d'affaires en 2012 (dont 7,3 milliards d'€ à l'export). Le Cognac, les vins, les produits laitiers et les viandes sont les produits à plus forte valeur ajoutée.

La 1ère forêt de France (source Agreste – Mai 2015)

Occupant 1/3 du territoire régional, la forêt se partage entre différentes zones. Avec ses 1 millions d'hectares plantés à 80 % de pins maritimes, le Massif des Landes de Gascogne est le plus étendu d'Europe occidentale. Sur les plateaux du Haut Limousin, où le taux de boisement est également important, cohabitent les feuillus mais également les douglas et épicéas. Enfin les autres zones boisées se partagent entre chênes, hêtres, châtaigniers, mais aussi les peupliers dans certaines plaines alluviales. Ainsi la surface régionale est occupée à 62 % par des feuillus.

Privée à 90 %, la forêt régionale compte 250 000 propriétaires (2012) gérant 2,6 millions d'hectares.

Les 9,7 millions de m3 de bois récoltés (¼ de la production nationale) se répartissent en 50 % de bois d’œuvre, 40 % de bois d'industrie et 10 % de bois énergie. 60 % du volume (hors bois énergie) est constitué par le pin maritime.

56 300 salariés travaillent dans les 28 300 entreprises de la filière qui réalisent un chiffre d'affaires de 9,7 milliards d'€, dont 1,6 milliards à l'export.